Prépare ta moto pour le championnat de France des sables

Le championnat de France des courses sur sable débute ce week-end à Berck sur mer et tu n’es pas prêt ? C’est donc bien pour toi que nous rédigeons cet article de blog avec un florilège de pense-bêtes afin que tu puisses être prêt et concentré sur ta course. Bien entendu certains équipements paraîtront logiques pour toi mais pense à ton pote qui se lance dans le grand bain (c’est le cas de le dire!) des courses de sable après 10 ans sur de la terre ! A noter également que cette liste est bien entendu exhaustive et qu’elle a été réalisée en collaboration avec les meilleurs pilotes de sables de chez Oxmoto, podium assuré !

1/ La moto

On commence donc par la moto. Celle qui devra supporter les longues plages et les innombrables projections de sable et d’eau iodée. Tout d’abord il vous faudra des pneumatiques adéquates, spécifiques pour une utilisation dans le sable. On ajoutera à cela un changement de transmission pour tirer un poil plus long sur la plage et en prenant une couronne bi-composant ou acier type SLK pour éviter de massacrer ta couronne alu avec le sable. Pour la chaîne, préférez une à joints toriques, plus résistante dans la durée notamment, encore une fois, avec le sable qui viendra s'amasser sur celle-ci. 

Du côté des suspensions, on descendra simplement la fourche dans les tés. Pour cela, pas besoin de matériel, une simple clé 8 pans fera l’affaire. Si vous n’en avez pas d’installé, des protège-mains sont fortement conseillés car les projections sont permanentes et le froid souvent présent, c’est l’hiver ! 

Pour éviter que votre moto ne chauffe, fin plutôt pour éviter qu’elle ne chauffe trop, on vous conseille de changer le bouchon de radiateur pour le passer sur un 1.6 ou un 1.8 de tarage. C’est la force du ressort qui est à l’intérieur et qui retardera la montée en température. Tu peux aussi ajouter un vase d’expansion, qui fera office de réservoir additionnel quand l’eau prendra du volume. Il existe également des filets à placer sur les radiateurs pour ne pas obstruer les alvéoles de ce dernier.

La partie moteur, en 4T vous ne touchez pas mis à part l’ajout d’une chaussette sur le filtre. En revanche en 2T, il faudra rouler légèrement plus riche en changeant le gicleur mais également faire votre mélange à 3%. Enfin n’hésitez pas à remplacer la laine de roche de votre silencieux avant la course, beaucoup ne passe pas le contrôle technique, ce serait dommage !

2/ Le pilote

Adieu les tear-offs et bienvenue aux roll-offs, obligatoire dans ce type de course pour plusieurs raisons mais la principale est que les tear-offs sont interdits sur ce championnat. Si vous avez plusieurs paires de lunettes, préparez-les en amont de la course, ça évitera à celui qui vous fait l’assistance de vous les monter au dernier moment, avec les doigts congelés et plein de sable parce qu’il vient de vous faire le ravito ! Certaines marques proposent même des sacoches à lunettes pour entreposer celles-ci à l'abri de la pluie et des projections, pensez-y.

Qui dit course de sable, dit ampoules ! Ça ne rime pas mais c’est pourtant lié alors soit tu pars avec ton stock de strap soit tu achète des sous-gants Risk, réutilisables, c’est toi qui vois. Ce n’est pas tout pour tes mimines. Il faudra également une ou deux paires de gants en rab. Le plaisir de mettre des gants secs est tel que si tu peux les changer régulièrement, rien que pour le moral c’est bon ! Et on finit avec l’incontournable, la fameuse sacoche banane. N’emporte pas ta vie mais une paire de gants, une bougie si tu es en 2T (avec sa clé…) ça peut te sauver la journée.

3/ L'assistance

Ton pote a fait le déplacement gracieusement, va se geler les co****es toute la journée, mets le bien au moins sous une tonnelle ! Un tapis environnemental et un extincteur sont obligatoires sur ces courses, ne les oublies pas tout comme la caisse à outils et le bidon d’essence, on vous conseille un bidon Tuff Jug ça évite d’en mettre plus à côté que dedans. Si tu fais ce qu’on t’a dit plus haut, tu n’auras peut-être pas besoin de liquide de refroidissement, mais pour le prix emmène s’en quand même.

On termine avec trois objets non obligatoires mais bien pratiques. Le lève-moto au cas où tu aurais besoin de reprendre ton souffle ou que simplement il y ait de la mécanique à faire. Puis une balayette, c’est pas grand chose mais quand tu fais ton ravito, un coup sur les filets de radiateur et le tour est joué. Et le graal c’est le triangle ! Ben oui comment tu feras tenir ta moto dans le parc fermé ? Tu me diras oui mais souvent ils donnent des bâtons tralali. Ok mais pas partout, expérience vécue. Tu lui trouves une petite place dans le camion et bingo !

On espère maintenant que ça vous aidera à vous préparer pour ces courses, n'hésitez pas à commenter pour ajouter une astuce ou un oubli de notre part et il ne nous reste qu’à vous souhaiter du courage et du plaisir, GAZZZ !